< 1 Min

Interventions

Nicolas Théry, président de la FBF, a répondu aux questions des Echos lors de son interview de rentrée

Nicolas Théry, président de la FBF depuis le 1er septembre 2021, a donné son interview de rentrée aux Echos. L’occasion de revenir sur les grands sujets qui ont marqué ces derniers mois, ceux de la période à venir, et de rappeler l’enjeu stratégique de la réglementation pour la souveraineté de notre modèle économique.

« Les performances ont été fortes, mais le principal motif de satisfaction, c’est de voir à quel point pendant ces 18 mois, les banques ont fait la preuve de leur utilité ». Les banques françaises sont utiles, elles sont proches de leurs clients. Une proximité, physique et digitale, reconnue par les Français, et qui fait la force du modèle français de banque relationnelle. Un modèle de banque relationnelle qui a d’ailleurs prouvé sa pertinence et sa solidité pendant cette période, en continuant à financer une économie pénalisée par la situation sanitaire : « Le système est solide, et c’est bien pour tout le monde : l’économie, les banques et surtout les emprunteurs qui bénéficient de conditions de prêts compatibles avec leur situation. »

Cette solidité est donc une force qu’il faut préserver, en veillant à ce que la réglementation ne conduise pas à une hausse injustifiée des exigences en fonds propres pour les banques françaises : « Nous ne voulons pas d’un système inspiré par les Etats-Unis, avec des règles écrites en Suisse, et où ce sont les banques françaises qui paient à la fin. »

Dans cette période de relance, les sujets sont nombreux et les enjeux stratégiques. Pour (re)lire l’interview : https://bit.ly/3upxmw3

0 document sélectionné

Partager cet article