< 1 Min

Interventions

L’apprentissage, un vecteur d’égalité des chances et de promotion sociale

André-Guy Turoche, directeur des affaires sociales de l’AFB a répondu, avec le Syntec et la FFA, aux questions de Catherine Buyck et de Cédric Morin pour l’AEF. Cette interview a été l’occasion de rappeler les enjeux de l’alternance et l’importance de conserver un modèle efficace.

« L’apprentissage a trois grandes vertus. Il permet un enseignement adapté aux attentes des entreprises en matière d’emploi ; il sécurise la réussite scolaire et l’entrée dans la vie active ; et dans l’enseignement supérieur en particulier, il aide à briser le plafond de verre chez les publics les moins favorisés. Il est donc un vecteur d’égalité des chances et de promotion sociale. C’est ce qu’observent nos trois fédérations, qui contribuent largement à l’apprentissage dans l’enseignement supérieur avec quelque 60 000 jeunes en alternance »

Un sujet qui s’inscrit dans l’actualité gouvernementale, le conseil des ministres ayant notamment salué il y a quelques jours le succès de la loi Avenir et le développement de l’apprentissage dans l’enseignement supérieur, en hausse de 16% en 2020 !

Promotion, vision de l’apprentissage dans l’enseignement supérieur, coûts-contrats, réforme de la gestion de l’apprentissage, pour (re)lire l’interview (article réservé aux abonnés) : https://bit.ly/3ohPNlv

0 document sélectionné

Partager cet article