2 Min

Communiqués de presse

Info presse – Les banques françaises aux côtés des entreprises impactées par les conséquences économiques de la guerre en Ukraine

Depuis plus de deux ans, les banques françaises ont accompagné les entreprises pour faire face aux impacts de la crise consécutive à la pandémie de covid. Si la situation financière* des entreprises est encourageante, le conflit en Ukraine et ses conséquences économiques pourraient en pénaliser certaines. Aussi, dans le cadre du plan de résilience annoncé par les pouvoirs publics et selon un dispositif qui a été autorisé par la Commission européenne, à compter du 6 avril, les banques françaises pourront accorder un complément de PGE, appelé « PGE Résilience », afin d’accompagner les entreprises qui subissent un impact fort des perturbations économiques engendrées par les conséquences de l’agression russe de l’Ukraine.

Concrètement, jusqu’au 30 juin 2022, les entreprises concernées pourront discuter avec leur banquier de la possibilité de souscrire une tranche complémentaire de PGE (PGE « résilience ») jusqu’à 15% du chiffre d’affaires annuel moyen des 3 dernières années, qui pourra venir s’ajouter au plafond du PGE auquel l’entreprise est éligible depuis mars 2020.

Pour bénéficier de ce PGE « résilience », l’entreprise devra auto certifier, sur base déclarative, qu’elle subit un impact fort des conséquences économiques de la guerre en Ukraine. La décision d’octroi de ce PGE « résilience » sera prise après une analyse au cas par cas de la situation de l’entreprise, au vu notamment de sa capacité de remboursement et en fonction de son besoin de financement.

Pour les entreprises qui n’auraient pas souscrit de PGE depuis mars 2020 ou qui n’auraient pas saturé leur plafond de PGE, elles pourront demander à souscrire un ou plusieurs PGE dont la somme serait équivalente au plafond restant disponible en cas de PGE déjà souscrits, du PGE « classique »[1] et à celui du PGE « résilience ». Des questions spécifiques dans la FAQ PGE actualisée précisent les conditions d’éligibilité et de fonctionnement du PGE « résilience ».

Les autres caractéristiques du PGE sont inchangées concernant le mode et la durée de remboursement : aucun remboursement ne sera exigé la première année ; l’entreprise pourra choisir d’amortir le prêt sur une durée maximale de cinq ans.

Pour Nicolas Théry, président de la FBF : « Ce PGE « résilience » témoigne de notre volonté commune de continuer à soutenir notre économie, et de celle de rechercher les solutions appropriées pour chaque situation. Alors que le monde aborde cette situation économique bouleversée, la situation des banques et les indicateurs de trésorerie des entreprises sont solides, ils montrent que notre économie a su rebondir sur de bons fondamentaux. »

* Bilan du PGE. Initialement pensé pour permettre aux entreprises de faire un pont de trésorerie pendant la crise sanitaire, le PGE a été massivement distribué au début de la pandémie (plus de 530 000 sur les 700 000 au total ont été distribués entre fin mars et fin 2020). Deux ans plus tard, les indicateurs de son remboursement témoignent d’une reprise économique dynamique : sur 586 000 PGE accordés en 2020 (représentant 85% des PGE), 16% ont déjà été totalement remboursés en 2021, et 84% ont commencé à être amortis. 

[1] Le plafond du PGE, qui selon le profil de l’entreprise correspond à 25 % du CA 2019 constaté ou à deux années de masse salariale ou au CA des trois meilleurs mois 2019 (PGE « saison ») ou au montant des stocks (PGE « aéro »)

FAQ – Prêt garanti par l'Etat – Quelles démarches pour en bénéficier ? Version en date du 7 février 2022 – Source : Ministère de l'Economie, des Finances et de la Relance

596.73 Ko

Telecharger FAQ – Prêt garanti par l'Etat – Quelles démarches pour en bénéficier ? Version en date du 7 février 2022 – Source : Ministère de l'Economie, des Finances et de la Relance

Benoit DANTON

bdanton@fbf.fr

06.73.48.80.40

Jenny SENSIAU

jsensiau@fbf.fr

06.31.06.60.39

0 document sélectionné

Partager cet article