3 Min

Autres enquêtes et études

Résultats de l’étude 2022 sur l’éducation financière et budgétaire des enfants

A l’occasion de la semaine de l’éducation financière, qui se déroule du 21 au 27 mars 2022, la FBF publie les résultats de son baromètre mené avec Harris Interactive sur l’éducation financière et budgétaire des enfants de 8 à 14 ans* montrant notamment l’évolution des pratiques des enfants qui se tournent de plus en plus vers les achats digitaux.

Des enfants concernés par le sujet du budget

Dans un contexte où les enfants déclarent faire leur premier achat à 9 ans en moyenne et où 96 % indiquent avoir déjà effectué un achat avec leur argent, le sujet de l’argent est largement évoqué par ceux-ci : 94 % des 8-14 ans en parlent avec leurs parents, 79 % avec leurs amis, 72 % avec leurs grands-parents et 70 % à l’école, des proportions en légère hausse par rapport aux années précédentes.

Les enfants déclarent faire un peu plus de 2 achats par mois en moyenne, ils estiment qu’un produit « pas cher » coûte 11€ en moyenne et un objet cher 83€. Les enfants se montrent d’ailleurs sensibles à la question du prix puisque 78 % déclarent pouvoir attendre les soldes pour payer moins cher et 73 % comparer les points de vente. Les enfants n’adoptent pas tous les mêmes comportements quant à la gestion de leur argent : 52 % privilégient l’épargne, tandis que 44 % préfèrent le dépenser et 4 % le partager avec d’autres.

Les enfants sont donc concernés par le sujet du budget, et une majorité exprime un besoin d’explication sur le fonctionnement de certains services bancaires comme le crédit (57 % disent avoir besoin d’informations), le livret d’épargne (54 %), ou le compte bancaire (50 %).

La digitalisation : impact sur les comportements d’achat et la vigilance

Les enfants déclarent faire leur premier achat en ligne à 10 ans ½. Ainsi, l’achat en ligne intervient de plus en plus souvent à l’âge des premiers achats : 57 % des enfants de 8 à 14 ans indiquent avoir déjà acheté quelque chose sur Internet (dont 12 % sans l’autorisation d’un adulte), une proportion nettement plus élevée que l’an dernier (+6 points). Au global, 7 enfants sur 10 affirment avoir déjà réalisé une transaction en ligne, qu’il s’agisse d’un achat ou d’une vente, avec ou sans l’aide d’un adulte.

Par ailleurs, les enfants se montrent plus sensibles qu’avant à l’impact du web sur leurs envies de consommation. Les publicités vues en ligne les touchent davantage (63 %, +8 points par rapport à l’an dernier), ce qui peut s’expliquer par leur plus grande présence sur Internet.

Enfin, les enfants sont conscients des tentatives d’escroqueries sur Internet : 1/3 d’entre eux dit avoir déjà reçu un message d’arnaque sur un réseau social, et parmi ceux qui ont déjà fait des achats en ligne, 4 sur 10 affirment être déjà tombés sur des tentatives d’arnaques alors qu’ils achetaient un produit.

Achat-revente : un modèle plébiscité par les enfants

Au moment de se séparer d’un objet, 48 % des enfants préfèrent le vendre plutôt que le donner (26 %), le garder (21%) ou le jeter (5%). Et en effet, 55 % des interrogés déclarent avoir déjà revendu un produit via Internet, dont 13 % sans l’aide de leurs parents.

Adeptes de la revente, les enfants achètent également pour eux-mêmes des objets de seconde main : 68 % sont prêts à acheter un produit d’occasion pour économiser de l’argent et plus d’1/3 indique utiliser des sites de revente d’occasion.

Ainsi, qu’il s’agisse d’achat d’occasion ou de revente, les Français semblent se familiariser relativement tôt avec les pratiques d’économie circulaire, facilitées par la digitalisation des transactions d’une manière générale.

« J’invite 1 banquier(e) dans ma classe », 7e édition

A l’occasion de la semaine de l’éducation financière, la Fédération bancaire française lance l’opération « J’invite 1 banquier(e) dans ma classe », un atelier ludo-pédagogique qui sensibilise les élèves de CM1-CM2 aux notions de budget, de moyens de paiement, d’épargne et de sécurité. L’enseignant anime l’atelier auprès de sa classe grâce à un jeu de plateau et fait intervenir un banquier pour répondre aux questions des élèves et apporter son expertise sur l’univers de la banque. Des activités numériques complètent l’atelier. Ce programme est placé sous le Haut patronage du ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse et a reçu le label EducFi par la Banque de France. Plus de 62 00 élèves ont déjà été sensibilisés.

Pour Maya Atig, Directrice générale de la FBF : « Les résultats de l’étude témoignent de l’importance de l’éducation financière et budgétaire des enfants pour faire des choix financiers responsables. Elle montre un renforcement de la digitalisation des pratiques d’achat chez les enfants, qui s’accompagne d’une nécessaire vigilance dès le plus jeune âge. L’éducation budgétaire est notre responsabilité collective. L’opération « J’invite 1 banquier(e) dans ma classe » donne ainsi aux enfants les premières clés en matière de gestion budgétaire, à un âge où ils commencent à recevoir de l’argent de poche et font leurs premiers achats. »

* Enquête réalisée pour la FBF par Harris Interactive en ligne du 25 février au 7 mars 2022 auprès d’un échantillon de 1 002 enfants âgés de 8 à 14 ans et représentatifs de cette population.

Etude 2022 Harris Interactive pour la FBF : Les enfants et l'éducation financière (baromètre – vague 4) (PDF – 43 slides)

977.48 Ko

Telecharger Etude 2022 Harris Interactive pour la FBF : Les enfants et l'éducation financière (baromètre – vague 4) (PDF – 43 slides)

0 document sélectionné

Partager cet article