2 Min

Actualités

Neutralité carbone : les banques françaises accélèrent

Afin d’atteindre les objectifs de l’Accord de Paris, l’engagement des banques françaises pour le climat est une réalité et la transition vers une économie décarbonée une priorité stratégique,
Vous trouverez, ci-dessous, les principales avancées du secteur et des actions illustrant la mise en œuvre des engagements de neutralité carbone.


Principales avancées en 2022

  • Pionnières dans la sortie du charbon thermique, l’exposition des banques au secteur est désormais réduite à 2 Mds€, soit 0,02% du total de leur bilan.
  • Elles ont mis en œuvre depuis janvier 2022 leur engagement collectif de limiter le financement des hydrocarbures non-conventionnels : elles ne financent plus aucun projet dédié ni entreprise exposée à 30% ou plus de son activité d’exploration-production. Cet engagement est tenu malgré le contexte de crise énergétique, la définition du non-conventionnel a été étendue au pétrole extra-lourd.
  • A l’origine d’une dynamique de place unique sur la finance durable, elles accélèrent le financement de l’ensemble des secteurs de la transition : plus de 100 Mds€ de prêts verts et durables à leur bilan et plus de 42 Mds€ de financement des énergies renouvelables à leur bilan (dont 14 Mds€ de prêts EnR accordés en 2021). Elles accompagnent également la transition de leurs clients via l’arrangement d’obligations vertes et durables : 225 Mds€ arrangées au cours de l’année 2021.
  • Neutralité carbone nette à horizon 2050 : elles ont développé une méthode commune de mesure d’empreinte carbone et d’alignement de leurs portefeuilles de financement et publient leurs premiers objectifs sectoriels chiffrés à moyen terme (entre 2025 et 2030). 5 banques ont d’ores et déjà publié leur objectif de décarbonation du secteur pétrole et gaz.

Mise en œuvre des engagements de neutralité carbone

  • Au travers de leur adhésion à l’alliance internationale Net-Zero Banking Alliance (NZBA), les banques françaises se sont engagées à passer d’une simple logique d’exclusion à l’accompagnement indispensable de la transition de l’ensemble des secteurs émissifs vers une économie décarbonée.
  • Elles s’organisent afin de publier des trajectoires cibles de décarbonation pour l’ensemble des secteurs les plus émissifs : agriculture, aluminium, ciment, charbon, immobilier commercial et résidentiel, fer et acier, pétrole et gaz, production d’électricité, transport.
  • D’ici la fin de l’année, les sept premiers groupes bancaires français auront tous publié leurs objectifs chiffrés intermédiaires (échéance 2030 ou plus tôt) pour les premiers secteurs, dont le secteur pétrole et gaz.
  • Les plans d’action associés à ces objectifs intermédiaires de décarbonation sectoriels chiffrés seront tous publiés courant 2023.
  • D’ici mi-2024, les banques auront publié et mis en œuvre ces trajectoires de décarbonation sur l’ensemble des secteurs ciblés par NZBA.

    Pour aller plus loin : Pour 1€ investi dans le fossile, 4€ le sont dans les énergies renouvelables, les activités vertes et durables : les banques françaises au service de la transition écologique (communiqué de presse du 25 octobre 2022)

Neutralité carbone : les banques françaises accélèrent (PDF, octobre 2022)

1.49 Mo

Telecharger Neutralité carbone : les banques françaises accélèrent (PDF, octobre 2022)

0 document sélectionné

Partager cet article