Accueil La banque des particuliers Moyens de paiement Cartes bancaires L'Observatoire de la sécurité des cartes de paiement publie son rapport annuel 2014  
 
 
 

Infos  

 
09 juillet 2015

L'Observatoire de la sécurité des cartes de paiement publie son rapport annuel 2014

Pour la première fois depuis la création de l'Observatoire en 2003, le taux de fraude sur les opérations réalisées en France diminue, à 0,043 %.

 

Le taux de fraude sur les paiements au point de vente reste à un niveau très faible (0,010 %).


Le taux de fraude sur les paiements sans contact, mesuré pour la première fois cette année, ressort à 0,015 %, soit un niveau proche du taux de fraude sur l'ensemble des paiements de proximité, et deux fois inférieur à celui des retraits aux distributeurs automatiques de billets (0,034 %).


Le taux de fraude sur les paiements par carte à distance (par téléphone, courrier ou internet) diminue pour la troisième année consécutive (0,248 % contre 0,269 % en 2013), tout en restant significativement supérieur à celui des autres transactions.


Dans ce contexte, l'Observatoire rappelle que la généralisation des dispositifs d'authentification renforcée demeure une priorité pour permettre aux acteurs de se conformer aux recommandations de l'Eurosystème et de l'Autorité bancaire européenne relatives à la sécurité des moyens de paiement sur internet, qui entrent en vigueur au 1er août 2015.


L'Observatoire a poursuivi en 2014 ses travaux de veille technologique, qui ont porté cette année sur l'usage de la biométrie comme méthode d'authentification du porteur de la carte. Si, au vu des expérimentations menées, la biométrie apparaît comme une technique d'authentification prometteuse, l'Observatoire souligne le manque de recul dans son application au secteur des paiements. Il invite donc l'ensemble des acteurs à élaborer des référentiels permettant d'évaluer la sécurité des dispositifs biométriques, en veillant notamment à ce que le recours à la biométrie n'entraîne pas de dégradation en matière de sécurité des paiements. L'Observatoire appelle également les acteurs à être vigilants au cours des expérimentations de nouvelles solutions de ce type, lesquelles devront veiller à assurer la protection des empreintes biométriques des utilisateurs afin de ne pas compromettre la mise en oeuvre future d'autres solutions biométriques.

 
 
 
 
Retour haut de page