Accueil Espace presse Interventions de la FBF Des charges qui pèsent sur la capacité de prêt des banques  
 
 
 

Infos  

 
27 novembre 2014

Des charges qui pèsent sur la capacité de prêt des banques

Alors que le PLFR 2014 prévoit la non-déductibilité de la taxe sur le risque systémique (TRS), Marie-Anne Barbat-Layani, directrice générale de la FBF, s'exprime dans les colonnes de l'Agefi Hebdo (27 novembre 2014) sur les conséquences pour le financement de l'économie. Extraits.

 

[...] "La forte augmentation des charges pèse sur les banques, qui sont des entreprises comme les autres, avec un compte de résultat, et ce, au moment où la conjoncture freine l'activité de la banque de détail en France, explique à L'Agefi Hebdo Marie-Anne Barbat-Layani, directrice générale de la FBF. Surtout, les banques ont un rôle particulier de financement de l'économie. C'est leur priorité, mais tout prélèvement obère leur capacité de prêt : un milliard d'euros de prélèvement supplémentaire se traduit mécaniquement par 10 milliards d'euros de prêts en moins." [...]

Leur poids ne cesse d'augmenter depuis la crise

[...] Taxe sur les salaires, TRS et participation au fonctionnement des organes de supervision (l'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution - ACPR - et l'Autorité des marchés financiers - AMF) : leur poids ne cesse d'augmenter depuis la crise. "Avec l'impôt sur les sociétés, appliqué aux activités réalisées en France, le taux d'imposition du secteur a atteint 54 % en moyenne sur les trois dernières années" , relève Marie-Anne Barbat-Layani.


Unique en Europe, "la taxe sur les salaires s'est élevée à environ 2 milliards d'euros pour le secteur en 2013, précise la directrice générale de la FBF. En même temps, les rémanences de TVA pèsent pour plusieurs milliards d'euros". [...]

 
 
 
 
Retour haut de page