Accueil Espace presse Communiqués Frais bancaires : des mesures majeures  
 
 
 

Communiqué de presse  

 


Frais bancaires : des mesures majeures

Les banques françaises ont participé activement aux travaux qui ont eu lieu au CCSF à la suite du rapport Pauget-Constans et elles ont proposé une série de mesures concrètes et fortes avec la volonté de poursuivre l'amélioration des relations banque/clients. Dès le début des discussions, les banques ont annoncé que ces mesures devaient permettre d'atteindre 3 objectifs principaux : améliorer encore l'information tarifaire, favoriser la prévention des incidents et mettre en place des mesures spécifiques pour les clientèles fragiles :

Faciliter la compréhension, la lisibilité de l’information tarifaire :

Chaque banque mettra en tête de ses plaquettes tarifaires un extrait standard des tarifs de dix services bancaires. Ce dispositif qui favorisera la comparaison entre les offres, sera disponible dès le 1er janvier 2011 sur internet et au fur et à mesure sur les nouvelles plaquettes tarifaires qui seront également réorganisées suivant un sommaire-type.

Les banques se fixent pour objectif de faire figurer le total mensuel des frais bancaires ainsi que le plafond de l'autorisation de découvert sur les relevés de compte dès mi-2011. Par ailleurs, les banques détailleront davantage le contenu des forfaits dans les plaquettes tarifaires et lors de la souscription ; en outre, leur offre de forfaits évoluera dans le sens d'une plus grande personnalisation, dans le cadre du jeu concurrentiel et en fonction des besoins des clients.

Mieux anticiper les situations pouvant entrainer des incidents :

Les banques renforceront notamment le dialogue avec leurs clients afin d'adapter le cas échéant le montant des autorisations de découvert. Elles généraliseront les offres d'alerte de position de compte par tout moyen et diffuseront plus largement la carte à autorisation systématique, outil efficace d'aide à la gestion du budget.

Mieux prendre en compte les besoins de la clientèle fragile :

Pour la clientèle fragile ayant besoin de davantage de sécurité, la gamme de paiements alternatifs (GPA) sera enrichie de nouveaux services en 2011 : les clients bénéficieront d'un nombre minimum d'alertes sur le niveau de leur solde. Le tarif des frais d'incident sera limité à un niveau modeste et leur nombre sera plafonné par jour et/ou par mois pour éviter des effets cumulatifs excessifs.


Au total, l'ensemble du nouveau dispositif - qui prévoit également le lancement d'une initiative pour développer un virement de proximité pratique et sûr - représente pour les banques un nouveau chantier ambitieux et lourd en termes d'organisation, d'investissements informatiques, de formation, de communication, compte tenu notamment des délais retenus.

Des initiatives nombreuses

Ces mesures s'inscrivent dans le modèle de banque de détail français fondé sur une relation de proximité, de bonne qualité et à un prix raisonnable, comme le souligne le rapport Pauget - Constans publié en juillet dernier.

En ce qui concerne les prix des services bancaires, le rapport relève que, pris dans leur ensemble, c'est-à-dire en incluant le crédit et l'épargne, ils sont en France inférieurs à la moyenne européenne, selon une récente étude Bain. Et selon l'INSEE, les services financiers représentent 0,57 % du budget des ménages en 2009.


Enfin, rappelons que les banques françaises ont pris depuis des années de nombreuses initiatives collectives qu'elles ont mises en oeuvre et qu'elles respectent sous le contrôle de l'autorité prudentielle (ACP), pour améliorer la transparence et l'accès aux services bancaires, notamment grâce aux tarifs disponibles facilement sur Internet ou dans les agences, un service d'aide à la mobilité et au récapitulatif annuel de frais envoyé depuis 2009 par les banques.

CONTACT

Benoît Danton
email : bdanton@fbf.fr
Tel : +33 (0)1 48 00 50 70

 
 
Retour haut de page